Aller au contenu principal

Le C.D.R.C. appelle au report sine die les élections législatives suite aux "explosions" du 4 mars 2012 qui ont détruit 3 quartiers de Brazzaville.

25 mars 2012

Suite aux gesticulations du pouvoir PCT/RMP qui, sans respecter la mémoire de nos compatriotes morts et disparus lors des différentes « explosions » du 4 mars 2012, lance la campagne des élections législatives, le C.D.R.C. s’interroge sur cette attitude qui heurte la conscience car celle-là exprime le mépris le plus absolu de la douleur humaine.
En effet, ces « explosions » dont la cause exacte reste à déterminer a rayé, de la carte de la République du Congo, plus de 3 quartiers de Brazzaville.
Or, sans exagérer, pour le Congo, on peut parler qu’il y a un 4 MARS comme aux USA il y a eu un 11 SEPTEMBRE.

C’est pour cela, qu’il serait raisonnable que le pouvoir PCT/RMP tienne compte de la disparition de nos nombreux concitoyens pour sursoir ces élections législatives. De même, il est plus que clair qu’une enquête internationale est toute indiquée pour que les Congolais sachent d’où venaient ces armes qui ont explosées en causant autant de désolation ; de même pour quelle destination voire pour quel objectif étaient destinées toutes ces armes de destruction massive.
C’est plus que jamais l’occasion pour Monsieur Sassou Nguesso de convoquer toute la classe politique, toutes tendances confondues, pour la mise en place d’un Gouvernement d’Union Nationale qui aurait la charge d’assurer la gestion des affaires courantes, le temps que le Peuple Congolais Souverain convoque très rapidement une nouvelle Conférence Nationale Souveraine chargée de préciser les moyens de mise en œuvre transparente afin de promouvoir des élections présidentielles anticipées et des élections législatives selon un calendrier à définir.

Au cas où le pouvoir PCT/RMP s’enferme dans son orgueil mal placé, la position du C.D.R.C. reste immuable : battre campagne pour une ABSTENTION FORTE ET MASSIVE (Cf. les interventions publiques du C.D.R.C. sur la Chaîne de LimbaMbutaMuntu – YouTube) si le PCT/RMP ne prononce pas dans les plus brefs délais l’annulation de ces élections législatives qui n’ont plus lieu d’être et, ce d’autant avec les « explosions » du 4 mars, la nécessité du recensement général de la Population et de l’Habitat est de plus en plus d’actualité comme nous l’avons toujours exigé depuis toujours.

Modeste BOUKADIA, Président du Cercle des Démocrates et Républicains du Congo

Fait à Paris, le 25 Mars 2012

Publicités

From → Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :