Aller au contenu principal

#Congo Brazzaville Réaction de Modeste BOUKADIA à la réception du président congolais par François Hollande

10 juillet 2015

CDRCLOGO-Principal-PartiRÉACTION DE MODESTE BOUKADIA A LA RÉCEPTION DU PRÉSIDENT CONGOLAIS PAR FRANÇOIS HOLLANDE :

In journal La griffe N°206 du 14 au 21 juillet 2015 – Lire : Communiqué de l’Élysée et Communiqué du C.D.R.C.

Le Président de la République Française s’est entretenu avec son homologue congolais, M. Denis Sassou Nguesso, le 7 juillet 2015, au Palais de l’Élysée.

Dans un communiqué de presse de l’Élysée, il est précisé que François Hollande a rappelé son attachement aux principes de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de l’Union africaine, qui supposent que les réformes Constitutionnelles soient fondées sur un Consensus.

Modeste Boukadia précise qu’il n’y pas de consensus au Congo pour une réforme constitutionnelle destinée à permettre au Président actuel de se représenter pour un troisième mandat.

Il déplore que malgré l’intervention de l’ONU, les militants du C.D.R.C. (Cercle des Démocrates et Républicains du Congo) dont il est Président, soient encore arbitrairement emprisonnés.

La France doit exiger la libération de ces prisonniers arbitraires comme l’a reconnu l’ONU.

Il constate que le Président actuel est muet quant à son action politique pour lutter contre la pauvreté de ses concitoyens, et aussi dans la lutte contre DAECH, représenté par Boko Haram, très présente au Cameroun, pays frontalier du Congo Brazzaville.

Modeste Boukadia confirme qu’il faut un autre pouvoir au Congo Brazzaville pour le peuple et avec le peuple.

Modeste BOUKADIA

Président du Conseil National du Sud Congo
Président du C.D.R.C. (Cercle des Démocrates et Républicains du Congo)

Il est né le 15 juin 1954 en Terre Kongo à Koungou.

Contact Presse :

Cédric DAVY, 06 77 85 18 30

Paris, le 09 juillet 2015

From → Non classé

One Comment
  1. Fouti Glenn permalink

    A propos, du dialogue et des institutions, nous jeunes congolais nous pensons que ces idées n’aboutiront en rien. D’où l’idée du changement de constitution est préférable de l’écarter et chercher à améliorer nos conditions de vie qui sont médiocres. Aussi, les chefs d’entreprises privées au Congo sont laissés à leur libre dévouement,Ils maltraites les travailleurs et ne respectent pas les conventions, Licencient sans tenir compte des textes, aucun contrôle du gouvernement, la pagaille est très grande partout; d’où l’alternance du pouvoir doit se faire obligatoirement. Que Dieu, les Congolais et les puissances étrangères, manifestent cela. Qu’on nous envoie l’homme à l’image de Boukadia, par exemple.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :